Sélectionner une page

Dix des plus grandes banques du monde font maintenant partie d’un projet visant à créer une nouvelle monnaie numérique à destination des marchés financiers. La nouvelle monnaie aura les moyens de pousser les crypto-monnaies concurrentes hors du marché, a déclaré le responsable financier Luigi Wewege.

Six des plus grandes banques du monde ont rejoint un projet visant à créer une nouvelle monnaie numérique qui servira à régler les transactions sur la blockchain, la technologie qui utilise le ledger du bitcoin.

Barclays, Credit Suisse, la Banque Canadienne Impériale de Commerce, HSBC, MUFG et State Street ont rejoint le projet de «monnaie de règlement d’utilité» lancé par le géant suisse de la banque UBS, a rapporté le Financial Times jeudi.

Ils rejoignent quatre autres banques, Deutsche Bank, Banco Santander, BNY Mellon et NEX, qui s’étaient déjà portées candidates pour lancer et utiliser cette nouvelle monnaie. On espère que cette monnaie rendra les marchés financiers plus efficaces en accélérant les systèmes de règlement des transactions.

« Ces grandes banques de détail explorent les moyens d’utiliser la technologie blockchain pour accélérer les systèmes de règlement de back-office et aider à économiser des milliards de dollars, ce qui pourrait soutenir les échanges sur les marchés mondiaux« , a déclaré Luigi Wewege, directeur de Palmetto Global Ventures et auteur du livre: The Digital Banking Revolution.

Contrairement aux crypto-monnaies qui occupent actuellement le marché telles que le bitcoin et l’ethereum, les banques sont en pour-parler avec les régulateurs et les banques centrales pour créer une monnaie numérique qui sera directement convertible en espèces dans les banques centrales en vue de réduire les délais, les coûts et le capital requis dans le règlement des transactions.

« Cette monnaie sera ensuite convertie en devises différentes et stockée à l’aide de la blockchain ou de la technologie du ledger. Cela, par exemple, permettra aux banques d’effectuer des opérations de change très rapidement et de négocier des titres financiers à un rythme plus rapide« .

Les banques prévoient d’utiliser la nouvelle monnaie de règlement des services pour se payer les unes les autres dans différentes devises.

« Par exemple, si une banque doit 110 millions de dollars à une autre banque, le règlement de cette dette pourrait être effectué presque instantanément en utilisant ce nouveau système de monnaie qu’elles viennent de mettre au point. »

Luigi Wewege a déclaré que la nouvelle monnaie est susceptible d’avoir une influence significative sur le marché de la crypto-monnaie, en se consolidant à mesure que les monnaies numériques moins utilisables seront supprimées.

« Les crypto-monnaies qui verront le jour d’ici là auront vraisemblablement beaucoup de mal à concurrencer ces acteurs très puissants qui arrivent sur le marché. Par exemple, cette monnaie de règlement d’utilité, une fois en service, sera réellement convertible en parité avec le dépôt bancaire de la monnaie correspondante, ce qui fera qu’il sera entièrement soutenu par les liquidités d’une banque centrale. »

« Dépenser cette monnaie équivaudra à la même chose que de dépenser la monnaie fiduciaire à laquelle elle est associée, donc toute opération de crypto-monnaie moins soutenue rencontrera les pires difficultés pour contrer cette monnaie qui sera bientôt développée par ces six banques et qui sera également accessible au public.« 

Pin It on Pinterest

Share This